14 rue Peyras 31000 TOULOUSE
06.24.26.52.41
  05.61.53.36.21 et 05.62.27.74.27
 05.62.27.74.28
 sabrina.paillier.avocat@gmail.com
Droit de la famille par le cabinet d'avocat Sabrina Paillier
Cabinet Me Sabrina PAILLIER
Réseau LOYVE
14 rue Peyras
31000 TOULOUSE
06.24.26.52.41
  05.61.53.36.21 et 05.62.27.74.27
 05.62.27.74.28
Métro :
Ligne A – Esquirol
sabrina.paillier.avocat@gmail.com
Horaires du cabinet :
du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 19h

Actualités

  • Conflit parental et transfert de résidence de l’enfant

    01/07/2020

    La Cour de Cassation rejette le pourvoi formé contre un arrêt d’appel ayant jugé que l’intérêt actuel de l’enfant justifiait son transfert de résidence au domicile de l’autre parent, en raison de l’inaptitude du titulaire actuel de la résidence, à préserver l’enfant des conséquences délétères du conflit parental. 1ère Civ 18 décembre 2014 n° 14-10.041 […]

  • DROIT DE LA FAMILLE – DIVORCE – LIQUIDATION DU REGIME MATRIMONIAL – CONSTRUCTION D’UN BIEN IMMOBILIER SUR LE TERRAIN DE L’AUTRE

    07/05/2020

      La Cour de Cassation a jugé qu’un bien construit pendant le mariage sur un terrain appartenant en propre à l’un des époux commun en biens, constitue un bien propre de l’époux propriétaire du terrain et non un bien commun des époux. L’époux bénéficiaire en doit récompense à la communauté. Le montant de cette récompense […]

  • DROIT DE LA FAMILLE – DIVORCE – PRESTATION COMPENSATOIRE ET INCIDENCES DE LA LIQUIDATION

    03/05/2020

      Le résultat de la liquidation du régime matrimonial est indifférent dans l’appréciation et le chiffrage d’une prestation compensatoire lorsqu’il est égalitaire. Par contre, lorsqu’il s’agit de chiffrer la prestation compensatoire, dès lors qu’il est acquis qu’il existe une disparité, le résultat de la liquidation du régime matrimonial doit être pris en compte. Cour de […]

  • DROIT DE LA FAMILLE – DIVORCE – PRESTATION COMPENSATOIRE – DIMINUTION

    03/05/2020

      Une prestation compensatoire fixée notamment sous forme de rente viagère peut faire l’objet d’une diminution lorsque l’époux est en mesure de justifier de dettes nouvelles même si sa rémunération n’a pas changé. Cour de cassation – 1ère chambre civile – 15 juin 2017 – n°15-28.076

  • DROIT DE LA FAMILLE – DIVORCE – INDEMNITE DE LICENCIEMENT

    03/05/2020

      Dix jours avant son mariage, une épouse se fait licencier et perçoit des indemnités de licenciement. A l’occasion de la séparation, l’époux réclame la moitié des indemnités de licenciement perçues par son épouse avant le mariage. La notification du licenciement ayant eu lieu avant le mariage, les indemnités doivent être incluses dans le patrimoine […]

  • DIVORCE – SEPARATION : SANCTION DU NON RESPECT DES DROITS DU PERE ET EXERCICE EXCLUSIF DE L’AUTORITE PARENTALE

    29/04/2020

      La mère empêche l’exercice en commun de l’autorité parentale et soustrait depuis plus d’un an l’enfant à son père. Cette attitude est considérée par les Juges comme constitutive d’une violation manifeste des droits du père et de l’enfant et justifie, de manière provisoire, et compte tenu de l’urgence, de rétablir les liens entre le […]

  • DIVORCE – SEPARATION – AUTORITE PARENTALE : SANCTION DU DEMENAGEMENT D’UN PARENT SANS LE RESPECT DES DROITS DE L’AUTRE

    29/04/2020

      La Cour d’appel a souverainement déduit que la mère n’avait pas respecté les droits du père, ce qui était contraire à l’intérêt de l’enfant, qui commande que soient maintenus les liens avec ses deux parents, en décidant de quitter le département dans lequel elle vivait avec l’enfant, sans en avertir le père et sans […]

  • DIVORCE – SEPARATION – AUTORITE PARENTALE : MODALITES DU DROIT DE VISITE

    29/04/2020

      Lorsque le Juge fixe la résidence des enfants chez l’un des parents, il doit statuer sur les modalités d’exercice du droit de visite de l’autre parent même si celui-ci n’a pas formé de demande sur cette question. Si le parent chez lequel l’enfant va résider fait une proposition d’organisation du droit de visite, il […]

  • DIVORCE – SEPARATION – CONTRIBUTION A L’ENTRETIEN ET L’EDUCATION DES ENFANTS

    27/04/2020

      La demande de modification de pension alimentaire due pour l’entretien et l’éducation des enfants déjà fixée judiciairement suppose la survenance de circonstances nouvelles depuis la précédente décision dont l’appréciation se fait au jour où le Juge statue. Cour de Cassation – 1ère chambre civile – 6 novembre 2019 – n°18-19.128

  • DIVORCE – PRESTATION COMPENSATOIRE : LA SUBSTITUTION D’UN CAPITAL A UNE RENTE EST TOUJOURS POSSIBLE

    27/04/2020

      Le débiteur d’une prestation compensatoire, fixée par le Juge ou par convention, sous forme de rente, peut, à tout moment, saisir le Juge d’une demande de substitution d’un capital à tout ou partie de cette rente, sans qu’il y ait lieu, pour en apprécier le bien-fondé, de distinguer selon la nature viagère ou temporaire […]


Droit du Travail

Sabrina PAILLIER, avocate au Barreau de TOULOUSE, assiste salarié ou employeur à l’occasion de la relation de travail tant au cours de son exécution qu’à l’occasion de sa rupture.

En cours d'exécution de la relation de travail

L’avocat vous assiste pour élaborer un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée.

En cours d’exécution, l’avocat vous aide à interpréter le contrat de travail pour des difficultés de rappel de salaire, de modifications du contrat de travail ou d’heures supplémentaires.

L’avocat aide également l’employeur, dont les effectifs augmentent, à mettre en place les représentants du personnel.

 

Rupture du contrat de travail

Que le contrat de travail soit à durée déterminée ou à durée indéterminée, sa rupture, quel qu’en soit l’auteur, peut donner lieu à un conflit.

Il peut s’agir d’une démission, d’une prise d’acte, d’un licenciement (pour motif personnel, pour faute ou pour motif économique) ou d’une rupture conventionnelle.

Si l’avocat peut intervenir pour la mise en œuvre de cette rupture, il peut également vous assister dans le conflit qu’elle génère.

Le conseil de prud’hommes est la juridiction compétente pour trancher ces litiges.

Le conseil de prud’hommes, à l’occasion de sa décision, sanctionne ou valide la rupture intervenue, et alloue, le cas échéant, des dommages et intérêts au salarié en fonction de son ancienneté et du montant de sa rémunération, mais également, selon les circonstances, de son préjudice.

 

Indépendamment de toute procédure, mais aussi parfois afin d’éviter une procédure qui peut être longue, ou d’y mettre un terme, l’avocat vous accompagne dans la mise en œuvre d’une transaction à l’occasion d’une négociation à l’issue de laquelle est allouée une indemnité en contrepartie de laquelle aucune procédure n’est engagée ou en contrepartie de laquelle on renonce à une procédure d’ores et déjà engagée.

Sabrina PAILLIER, avocate au Barreau de TOULOUSE, vous assiste à l’occasion de ces différentes démarches ou procédures en droit du travail (contrat de travail, rupture, transaction, négociation) devant le Conseil de prud’hommes.

Droit du Travail

Maître Sabrina PAILLIER, avocat au Barreau de TOULOUSE, assiste salarié ou employeur à l’occasion de la relation de travail tant au cours de son exécution qu’à l’occasion de sa rupture.

En cours d'exécution de la relation de travail

L’avocat vous assiste pour élaborer un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée.

En cours d’exécution, l’avocat vous aide à interpréter le contrat de travail pour des difficultés de rappel de salaire, de modifications du contrat de travail ou d’heures supplémentaires.

L’avocat aide également l’employeur, dont les effectifs augmentent, à mettre en place les représentants du personnel.

 

Rupture du contrat de travail

Que le contrat de travail soit à durée déterminée ou à durée indéterminée, sa rupture, quel qu’en soit l’auteur, peut donner lieu à un conflit.

Il peut s’agir d’une démission, d’une prise d’acte, d’un licenciement (pour motif personnel, pour faute ou pour motif économique) ou d’une rupture conventionnelle.

Si l’avocat peut intervenir pour la mise en œuvre de cette rupture, il peut également vous assister dans le conflit qu’elle génère.

Le conseil de prud’hommes est la juridiction compétente pour trancher ces litiges.

Le conseil de prud’hommes, à l’occasion de sa décision, sanctionne ou valide la rupture intervenue, et alloue, le cas échéant, des dommages et intérêts au salarié en fonction de son ancienneté et du montant de sa rémunération, mais également de son préjudice.

 

Indépendamment de toute procédure, mais aussi parfois afin d’éviter une procédure qui peut être longue, ou d’y mettre un terme, l’avocat vous accompagne dans la mise en œuvre d’une transaction à l’occasion d’une négociation à l’issue de laquelle est allouée une indemnité en contrepartie de laquelle aucune procédure n’est engagée ou en contrepartie de laquelle on renonce à une procédure d’ores et déjà engagée.

Maître Sabrina PAILLIER, avocat au Barreau de TOULOUSE, vous assiste à l’occasion de ces différentes démarches ou procédures en droit du travail (contrat de travail, rupture, transaction, négociation) devant le Conseil de prud’hommes de TOULOUSE.

Cabinet Me Sabrina PAILLIER
Réseau LOYVE
14 rue Peyras
31000 TOULOUSE
06.24.26.52.41
05.61.53.36.21 et 05.62.27.74.27
 05.62.27.74.28
Métro :
Ligne A - Esquirol
sabrina.paillier.avocat@gmail.com
Horaires du cabinet :
du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 19h

Actualités

Conflit parental et transfert de résidence de l’enfant

La Cour de Cassation rejette le pourvoi formé contre un arrêt d’appel ayant jugé que l’intérêt actuel de l’enfant justifiait son transfert de résidence au domicile de l’autre parent, en raison de l’inaptitude du titulaire actuel de la résidence, à préserver l’enfant...

lire plus